Archives de catégorie : Créations adultes

Du gris au mauve

bonsoir006

 

Comme je l’ai écrit dans mon précédent billet, j’ai proposé à ma belle-fille Natacha de lui tricoter des mitaines.

On se ressemble toutes les deux. Nous aimons le violet, mauve, fuschia. Natacha a choisi 2 couleurs pour ses futures mitaines : gris et mauve.

Elles seront tricotées avec la même laine de chez Plassard : Musette.

 

Mitaines Natacha laines

 

Le petit volant sera gris tandis que les mitaines seront mauves. Petite modification par rapport à celles de Céline : chaque doigt sera marqué par une couture.

 

Je vous souhaite une bonne soirée en attendant de vous les faire découvrir très prochainement.

 

51761b41

Mimines au chaud

FROID

 

En prévision de l’hiver à venir, pourquoi ne pas confectionner des mitaines pour ma fille et mes belles-filles. En fait, il est très exceptionnel que je tricote pour mes enfants des pulls ou autres accessoires car en fait, ils ne sont pas forcément fans du fait main. Malgré tout, j’ai proposé à Céline, ma cadette, de lui confectionner des mitaines plutôt que des gants. Comme elle fume, Céline a opté pour des mitaines, plus pratiques pour elle pour conduire et surtout pour tenir sa cigarette.

Donc à partir du tuto confectionné par Mamycole, j’ai tricoté la laine Musette de chez Phildar la fameuse paire de mitaines.

Je suis satisfaite de moi, j’espère qu’elles lui plairont et que cet hiver, elle les appréciera.

face grise

Vue de dessus

 

volants

Vue des volants

J’ai également proposé à Natacha, l’une des mes 2 belles-filles de lui en tricoter également une paire. Ca lui a fait plaisir et elle les a choisi bicolores, la partie principale et un des volants couleur prune et le 2ème petit volant sera gris.

Demain, à l’atelier « tricot/crochet », je commencerai sa paire et pourquoi ne pas m’en tricoter une paire à mon tour.

Pour ma part, je choisirai des couleurs de saison, en noir et doré.

 

Un projet qui vient juste d’aboutir avant d’aller me coucher car il se fait très tard ou plutôt très tôt pour un jeudi matin. En attendant de découvrir mes 2 prochaines créations, je vous souhaite une

 

gif bonne nuit

Salon des Loisirs Créatifs à Toulouse

Nous approchons à petits pas du mois d’octobre. Et pour tous les adeptes des activités manuelles, ce mois représente beaucoup : l’occasion de découvrir de nouvelles activités, de nouveaux stands. On sait qu’à ce moment là la CB va chauffer. Alors à vos petites économies pour vous faire plaisir au salon.

 

salon-des-loisirs-créatifs

 

Ca y est, les dates sont fixées. Pour les habituées et les membres des divers groupes de FB comme Couture Plaisir, Fimoti Fimota, Tricopapotage, pourquoi ne pas tenter une rencontre sur une des dates proposées.

 

Ce salon très attendu rencontre de plus en plus de succès. Normal, pour ma part, j’aimerai qu’il y en ait un au printemps pour préparer tout ce que nous aimerions confectionner pour les beaux jours et à l’automne pour appréhender l’hiver et occuper nos longues journées quand la météo ne nous permet pas de flâner à l’extérieur…

Donc retenez bien ces dates :

 

le Salon des Loisirs Créatifs de TOULOUSE aura lieu au Parc des Expositions

du 9 au 12 OCTOBRE 2014

Retenez bien ces dates sur vos agendas mesdames !

bonsoir015

 

 

 

 

 

Plantain à pois

c284950c

Et voilà bientôt la fin ! Huit jours de vacances que j’ai mis à profit pour me confectionner une tenue que je déclinerai peut-être pour l’hiver à manches longues.

 

Avec le soleil dont nous bénéficions depuis quelques jours, l’idée du plantain bye Deer&Doe et  du jersey à pois, je me suis fait plaisir.

 

J’ai profité de la technique d’ AuJardindeNicolette, de sa super machine et de sa surjeteuse pour peaufiner mon nouveau tee-shirt. En même temps, je l’ai vue utiliser son mannequin qui permet de personnaliser le vêtement à votre taille.

 

Nicole

Désolée pour la qualité de la photo !

Une après-midi de couture pour moi qui suis débutante. D’abord, j’ai appris comment débuter dans l’assemblage de chaque pièce, ici le dos, le devant, les manches et l’encolure. Comme je n’en ai pas l’habitude, Nicole a tout de même participer à mes travaux de couture avec sa petite roll’s.

 

4

Je possède une machine mais qui n’offre pas une si grande diversité de points comme celui que Nicole a piqué tout autour de l’encolure.

J’ai suivi les conseils de la spécialiste en appliquant un noeud acheté lors du Salon des Loisirs Créatifs à Toulouse en octobre dernier sur le stand de Ki-Sign. Résultat pas forcément à mon goût. En fait, le motif ressort mieux sur un tissu uni comme sur la réalisation plantain de Nicole. 

 

AC

Voilà mon résultat final aujourd’hui après sa customisation.

plantain3

Bonne soirée à vous !

1aa13o3j

A l’approche de l’hiver !

Pourquoi parler de l’hiver alors que nous sommes encore en été et que nous connaissons de très belles journées, me direz-vous ? Parce que l’hiver pourrait arriver plus vite que l’on ne le pense, qui sait. Alors,pour m’y préparer, j’ai voulu m’essayer à un nouveau point au crochet qui  donne un très beau rendu. L’inconvénient avec ce point, c’est qu’il prend beaucoup de laine et vous pourrez le comprendre en regardant mes photos.

Après plusieurs essais infructueux et de judicieux conseils fournis par AuJardindeNicolette qui l’avait déjà crocheté, j’ai bien avancé dans mon ouvrage. Combien de jours ? Je ne saurai vous dire mais entre les montages et démontages, je dirai bien 3 semaines.

Tout ça me direz-vous ? Mais oui mes charmantes dames, je suis encore en activité et je n’ai que les soirs et week-end pour pratiquer mes loisirs qui me orocurent un plaisir immense.

Sans plus vous faire attendre, je vous laisse découvrir ce fameux snood capuche sur le modèle de « Bonita » réalisé avec la laine Katia, modèle « ATHENA » et crocheté avec un n° 4.

Snood capuche 6

 

Comme vous pouvez le constater, il m’en a fallu de la laine pour réaliser mes écailles. J’ai même dû en recommander et j’ai eu quelques craintes car les sites où je pouvais me fournir n’en possédaient plus que 2 ou 3 de ce modèle. Tant bien que mal, j’ai fini par en voir la fin en utilisant 10 pelotes de 50 g.

 

snood capuche 4

 

Je vous assure que vous n’aurez pas froid avec ce snood, de plus,  la laine est très agréable au toucher.

 

Snood capuche Bonita

 

Alors, prêtes pour affronter l’hiver ? Si vous souhaitez l’acquérir, vous le retrouverez dans ma boutique sur ALM.

Défi remporté !

Coucou, me voilà de retour. Oui je sais, il y a longtemps que je n’ai pas posté mais voilà, aucun projet en vue et surtout le départ en congés pendant une dizaine de jours au bord de la Méditerranée. Mais ça y est, je suis revenue et j’espère pouvoir poster régulièrement.

Il y a quelques temps, le groupe « Couture Plaisir » dans lequel je me suis inscrite a lancé un nouveau défi : réaliser un chapolaire pour le 30 septembre. Mon envie d’y participer était très forte et quand j’ai lu le tuto, je me suis dit : pourquoi pas ? Après tout, même si je ne gagne pas (ce n’était pas mon but), au moins je vais réaliser pour la 1ère fois un couvre-chef qui me plaît beaucoup et puis comme il n’y a pas longtemps que je me suis remise à la couture, ce sera une nouvelle expérience pour moi.

Donc, me voilà lancée dans l’achat de polaire noire et d’une doublure. C’était sans compter que je n’avais pas lu les explications très précises qui stipulaient qu’il ne fallait justement pas utiliser de la doublure car le chapolaire n’aurait pas de tenue.

J’ai réalisé mon chapolaire mais voilà, arrivée au moment de le mettre sur ma tête, en fait, on aurait dit que je portais le couvre-chef d’un célèbre peintre. LOL. Et oui, c’est l’image que j’ai donnée à ma frangine lorsqu’elle l’a vu sur moi. J’en rigole encore car ce chapolaire était bien trop grand. Je m’étais trompée dans les dimensions. J’avais confondu rayon et diamètre. Les maths et moi, nous n’avons jamais été copains.

Alors, lorsque ma frangine est venue passer quelques jours à la maison, elle a entrepris de le découdre car elle se doutait qu’il y avait de grandes chances que je laisse tomber ce défi. Je débute dans la couture et voyant le résultat de mon travail, j’étais dégoûtée. Je devais partir en congés 2 jours après et à notre retour, je pensais que je n’aurai pas trop de temps pour le refaire.

Et voilà, frangine tu as bien fait et je t’en remercie car sans toi, je n’aurai jamais remporté mon propre défi.

Et comme les choses ne devaient pas se faire aussi facilement, ma MAC a fait des siennes. D’abord, l’aiguille ne voulait pas prendre le fil du dessous, ensuite j’ai eu droit au bourrage. Alors après 2 H à chercher à comprendre pourquoi ma MAC me jouait de vilains tours, j’ai cherché de l’aide sur mon site favori. Tenter de coudre avec du papier journal sous la polaire pour qu’elle glisse mieux lors de la piqûre, changer d’aiguille par une spéciale jersey, régler différemment la tension du fil et la largeur du point. Mais non, ma MAC était bien décidée à me mettre des bâtons dans les roues.

Alors Nicole, une fois de plus mon ange gardien, m’a conseillé de refaire ma canette. Faut que je vous dise tout de même que je l’avais déjà refaite au tout début du montage. J’ai donc refait cette maudite canette qui était la cause de tous mes soucis. Et après 4 H de travail de méninge, j’ai eu la magnifique surprise de voir un joli travail de piqûre sur mon chapolaire.

Je suis heureuse, ça y est ! J’ai réussi et remporté mon défi. Mon chapolaire est enfin terminé et j’ai le grand plaisir de vous montrer le résultat final !

 

 

Je suis tellement heureuse de l’avoir terminé que j’ai soudainement l’envie d’en réaliser un autre. Mais pour celui-là, je vais prendre le temps de trouver le tissu et la polaire. J’ai déjà ma petite idée et je vous propose de vous montrer le résultat d’ici quelques jours.

Si vous l’avez trouvé réussi, si vous avez aimé cet article, partagez le et surtout revenez me voir très rapidement car j’ai un autre projet en tête à vous faire découvrir. J’aurai grand plaisir à lire vos commentaires. J’ai en tête un projet très précis pour une occasion très particulière et destiné à une personne très particulière.

 

A ton tour !

Après confections multiples pour les autres, il est bien normal que Nicole pense aussi à se faire plaisir en réalisant pour elle-même des toilettes pour renouveler sa garde-robe. En même temps, avec le choix multiple des tissus que nous offrent les différents commerces et la toile, quoi de plus plaisant que de porter une tenue réalisée soi-même.

Il y a quelques semaines, une journée entre soeurs et nous voilà lancées dans la réalisation d’un mannequin en scotch. A l’époque, je n’avais pas le scotch adéquat pour le réaliser. Scotch orange, bien trop mou même après plusieurs tours, le mannequin n’a pas la même tenue que celui de Nicole.

Donc, me voilà en quête de bons rouleaux de scotch marron.

Après mon rendez-vous hier matin chez ma coiffeuse pour la couleur et les mèches, faut bien que je soigne ma tenue moi aussi, je prends la direction de Grenade rejoindre ma frangine.

Un bon café, du papotage entre soeurs, commentaires sur les différents défis auxquels nous nous sommes toutes les deux inscrites, un bon repas, du café, quelques courses pour Nicole qui souhaite aménager son coin couture.

Et nous voilà de retour ! A l’attaque les filles ! A moi la rigolade pour scotcher ma frangine. Façon de parler me direz-vous ! Nicole enfile un vieux tee-shirt, des restes de tissus pour enrouler autour de son cou.

Les premiers tours de scotch sont donnés, sur les hanches, à la taille, sous la poitrine. Je suis presque à la lettre le tuto conseillé par quelques copinautes.

Heureusement la journée d’hier n’était pas aussi chaude que lors de la réalisation de mon mannequin. Malgré tout, au bout d’une petite heure, j’ai commencé à avoir des suées. Un rouleau de scotch entier, des tours et des contours sur les hanches, à la taille ne suffira peut-être pas pour être certaine qu’il ait de la tenue. Pas facile de voir si j’ai oublié des épaisseurs alors je n’hésite pas à en rajouter car j’ai pris avec moi 3 rouleaux entiers, donc j’ai de la marge. D’ailleurs, Nicole commence à en ressentir les raideurs sur son corps et ses mouvements sont moins aisés.

Allez, je ne vous fais plus mariner. Pratiquement 1 H et demi après la pause des premiers morceaux de scotch, voilà le résultat qui satisfait totalement Nicole car on constate qu’effectivement le choix du scotch est important ainsi que l’épaisseur.

 

Super ! Maintenant frangine, à toi de bosser. On attend impatiemment de voir ton 1er bustier ainsi que tout ce que tes petites mains pourront réaliser à partir de ce mannequin en taille réelle.

A toutes, je souhaite un

 

 

Partage bien mérité !

Avec ma grande soeur, je me suis remise à la couture il y a environ 2 mois mais je ne suis pas aussi douée qu’elle.

Alors n’ayant pas les mêmes talents pour réaliser des tenues qui me font une grande envie, je lui ai passé commande au début de l’été pour 2 ensembles sarouels.

Aujourd’hui, elle a terminé mon 2ème ensemble par la réalisation de son premier bustier à partir de l’ouvrage « Les Cahiers de Couture » de Créapassions.

Et comme elle vient de publier son article concernant son dernier ouvrage, j’ai envie de vous le faire partager. Alors, n’hésitez pas. Allez visiter son blog et vous constaterez qu’elle a de réels talents de couturière. Tout est dans la finition mais aussi sa touche personnelle pour customiser une tenue.

Habitant à 70 kms environ l’une de l’autre, pour peaufiner la position des appliqués, nous avons échangé en vidéo pour vérifier les moindres petits détails.

Merci à toi Nicole d’avoir pris autant de soin à réaliser ce bustier.

Prenez un peu de temps et vous ne regretterez pas ce voyage dans

 

 

L’Atelier d’Au

 

 

 

Retrouvailles avec ma MAC

OUI retrouvailles avec ma MAC. En effet, j’ai cousu il y a des années en tant que débutante pour confectionner les costumes de carnaval de mes trois enfants. Puis le temps manquant car les enfants grandissaient et que je ne m’accordais plus de temps pour m’occuper de moi, j’ai laissé tomber la couture.

Il y a quelques semaines, ma grande soeur « http://aujardindenicolette.com/ » m’a poussée à faire partie de son groupe de couture. A force de persuasion, je me suis lancée. Il fallait tout d’abord que je ressorte ma MAC et sur les conseils d’une de ses amies du groupe, Edwige, ma machine a repris un air de jeunesse.

J’ai réalisé pour commencer une jupe droite avec un tissu Wax,  toute simple avec une taille élastiquée .

Pour l’accompagner, j’ai choisi un top en taffetas, top que j’ai modifié par rapport à l’original, avec les conseils de ma soeur.

 

 

Je ne suis pas une professionnelle, juste une débutante qui tente de trouver une activité qui lui apporte le plaisir de réaliser elle-même ses vêtements.

Pour l’instant, et parce que je suis toujours en activité, je ne peux coudre tous les jours. Un tee-shirt est en cours de réalisation et doit subir encore quelques modifications.