Ly, mon bébé pieuvre

Besoin de me donner un but pour une cause utile, j’ai longtemps cherché de quelle manière je pouvais apporter du réconfort aux autres.

Finalement, au cours du temps et après un intérêt certain pour les bébés prématurés, j’ai fini par découvrir une association qui regroupe des ambassadeurs et ambassadrices de nombreuses régions françaises.

Habituée à naviguer tous les jours sur mon réseau social favori, j’ai découvert cette page dédiée à la réalisation de petites pieuvres qui se prénomme Petite Pieuvre Sensation Cocon Française.

Les petites tentacules de la pieuvre sont destinées à apaiser le bébé et à apporter de l’aide au bon fonctionnement de ses fonctions vitales.

Ces petites pieuvres doivent être réalisées en suivant scrupuleusement les consignes officielles pour qu’elles soient conformes à l’objectif fixé. Plusieurs règles sont à suivre telles qu’une liste très précise des cotons autorisés, la qualité du rembourrage qui intègre la tête. Toutes les recommandations précises figurent sur un document sur lequel il faut se baser pour crocheter les petites pieuvres.

J’ai donc commandé le coton adéquat en trois couleurs et j’ai commencé mon bébé pieuvre. J’ai galéré à plusieurs reprises, j’ai pris conseils pour la réalisation des tentacules auprès des membres du groupe car je n’arrivais à obtenir le résultat escompté. Et puis hier soir, les copines m’ont apporté la solution. Comme quoi, il est bien conseillé de lire les consignes car je ne prenais pas le bon fil pour que mes tentacules s’enroulent sur elles-mêmes.

Alors voilà, ma 1ère petite pieuvre est terminée. Je croise les doigts pour qu’elle passe le contrôle et puisse rejoindre un bébé prématuré.

Je l’ai baptisée Ly car son regard me fait un peu penser à une chinoise (enfin, c’est mon avis).

 

A très bientôt !

 

Laisser un commentaire