Défi remporté !

Coucou, me voilà de retour. Oui je sais, il y a longtemps que je n’ai pas posté mais voilà, aucun projet en vue et surtout le départ en congés pendant une dizaine de jours au bord de la Méditerranée. Mais ça y est, je suis revenue et j’espère pouvoir poster régulièrement.

Il y a quelques temps, le groupe « Couture Plaisir » dans lequel je me suis inscrite a lancé un nouveau défi : réaliser un chapolaire pour le 30 septembre. Mon envie d’y participer était très forte et quand j’ai lu le tuto, je me suis dit : pourquoi pas ? Après tout, même si je ne gagne pas (ce n’était pas mon but), au moins je vais réaliser pour la 1ère fois un couvre-chef qui me plaît beaucoup et puis comme il n’y a pas longtemps que je me suis remise à la couture, ce sera une nouvelle expérience pour moi.

Donc, me voilà lancée dans l’achat de polaire noire et d’une doublure. C’était sans compter que je n’avais pas lu les explications très précises qui stipulaient qu’il ne fallait justement pas utiliser de la doublure car le chapolaire n’aurait pas de tenue.

J’ai réalisé mon chapolaire mais voilà, arrivée au moment de le mettre sur ma tête, en fait, on aurait dit que je portais le couvre-chef d’un célèbre peintre. LOL. Et oui, c’est l’image que j’ai donnée à ma frangine lorsqu’elle l’a vu sur moi. J’en rigole encore car ce chapolaire était bien trop grand. Je m’étais trompée dans les dimensions. J’avais confondu rayon et diamètre. Les maths et moi, nous n’avons jamais été copains.

Alors, lorsque ma frangine est venue passer quelques jours à la maison, elle a entrepris de le découdre car elle se doutait qu’il y avait de grandes chances que je laisse tomber ce défi. Je débute dans la couture et voyant le résultat de mon travail, j’étais dégoûtée. Je devais partir en congés 2 jours après et à notre retour, je pensais que je n’aurai pas trop de temps pour le refaire.

Et voilà, frangine tu as bien fait et je t’en remercie car sans toi, je n’aurai jamais remporté mon propre défi.

Et comme les choses ne devaient pas se faire aussi facilement, ma MAC a fait des siennes. D’abord, l’aiguille ne voulait pas prendre le fil du dessous, ensuite j’ai eu droit au bourrage. Alors après 2 H à chercher à comprendre pourquoi ma MAC me jouait de vilains tours, j’ai cherché de l’aide sur mon site favori. Tenter de coudre avec du papier journal sous la polaire pour qu’elle glisse mieux lors de la piqûre, changer d’aiguille par une spéciale jersey, régler différemment la tension du fil et la largeur du point. Mais non, ma MAC était bien décidée à me mettre des bâtons dans les roues.

Alors Nicole, une fois de plus mon ange gardien, m’a conseillé de refaire ma canette. Faut que je vous dise tout de même que je l’avais déjà refaite au tout début du montage. J’ai donc refait cette maudite canette qui était la cause de tous mes soucis. Et après 4 H de travail de méninge, j’ai eu la magnifique surprise de voir un joli travail de piqûre sur mon chapolaire.

Je suis heureuse, ça y est ! J’ai réussi et remporté mon défi. Mon chapolaire est enfin terminé et j’ai le grand plaisir de vous montrer le résultat final !

 

 

Je suis tellement heureuse de l’avoir terminé que j’ai soudainement l’envie d’en réaliser un autre. Mais pour celui-là, je vais prendre le temps de trouver le tissu et la polaire. J’ai déjà ma petite idée et je vous propose de vous montrer le résultat d’ici quelques jours.

Si vous l’avez trouvé réussi, si vous avez aimé cet article, partagez le et surtout revenez me voir très rapidement car j’ai un autre projet en tête à vous faire découvrir. J’aurai grand plaisir à lire vos commentaires. J’ai en tête un projet très précis pour une occasion très particulière et destiné à une personne très particulière.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.