Archives de catégorie : Concours

Cheeeese, c’est Moi !!!

10696411_866459706699667_8341450574767150166_n

 

Le thème de la photo du jour est 

CHEEEESE, C’EST MOI !!!

 

Chiche ou pas chiche que je poste une photo de moi ? Euuuh oui, je me pose la question car je n’aime pas me voir en photo. Vous allez me dire : « mais qui s’aime en photo ? »

 

Allez, je le fais. Je me suis engagée dans ce défi de décembre, je ne vais pas démissionner au second défi. Mais je vous interdis de rire !!! OK !!!!

 

461660helloo

 

 

Oui, oui, vous ne rêvez pas, c’est bien moi. J’adore le mauve, si si c’est vrai !

 

 

 

 

 

 

 

 

? ? ? ? ? ?

 

 

 

 

Allez, je suis sérieuse, je vais la mettre cette maudite photo mais d’abord faut que je trouve celle qui me mettra le plus en valeur.

Oui oui, c’est bien moi ! 

 

 

 

moi

 

Dommage, depuis cette photo j’ai maigri mais j’ai personne sous la main pour faire une belle photo. Et puis là, j’étais tellement heureuse, j’adoptais Naïmi, ma petite furette. Dans 5 jours, elle aura 7 mois ma furibonde.

« Drôles de Zèbres »

Après le défi de novembre, je viens de m’inscrire à un nouveau défi. 

 

10696411_866459706699667_8341450574767150166_n

 

Donc me voilà engagée pour le mois de décembre.

 

Voici la liste des thèmes à respecter pour chacun des jours.

 

10636242_866470640031907_314941326205560714_n

 

Ma 1ère participation pour ce nouveau défi correspond à un tableau que j’ai photographié dans la salle d’attente de mon médecin. Il a été fabriqué par un groupe d’enfants, avec du riz, du rafia, du persil séché, des rubans, des coloriages, de la peinture, des dessins, de la laine, des collages, etc…

 

Drôles de zebres

 

 

En fait, « Drôles de Zèbres » est le nom d’une troupe de théâtre qui se produit dans la commune où consulte mon médecin.

 

 

dyn003_original_372_321_gif_2622397_dcb6d5d3cd7496ef47d7a98b29f86ff8

 

 

 

 

Bilan de ce défi

461660helloo

 

Et voilà, nous sommes arrivés au terme de ce Défi de Novembre.

 

logo-billets-defi-novembre

Aujourd’hui, je dois faire le

 

Bilan du defi

 

 

Je croyais ce défi impossible à tenir en raison des différents thèmes sur lesquels je devais rédiger un article sachant qu’il fallait en écrire un par jour. J’ai d’abord imprimé le tableau recensant les différents thèmes à écrire. J’ai ensuite noté quelques indices en face de chaque thème ce qui m’a permis de dégrossir un peu la recherche.

J’ai constaté au fil du temps que je me prenais au jeu. Au début, je faisais partie des premières à poster. En fait comme je me couchais après minuit, j’en profitais pour poster mon nouveau billet. De cette manière, j’étais sûre d’être dans les temps.

Le jour suivant, j’avais tout loisir pour lire les billets rédigés par les autres bloggueurs. J’ai pu ainsi faire la connaissance de certains vivants aux Etats-Unis, d’apprécier leur manière d’écrire. De l’un à l’autre des bloggueurs, nous avons chacun notre propre vision des choses pour le même thème. 

Moi qui suis en arrêt depuis plus de 6 mois, je suis très casanière et le thème du billet 22 « Ma ville en images » m’a obligée à sortir de chez moi pour prendre des photos, revoir des lieux que j’ai connus quand j’étais enfant.

Je conclurai en disant que ce défi m’a donné la chance de découvrir d’autres manières de rédiger, de rencontrer des personnes venant d’horizons très différents les uns des autres.

Je me rends compte que je fais parfois des phrases trop longues. Vous aurez peut-être trouvé que mes billets n’étaient pas passionnants à lire.

Ce défi m’a aussi donné l’occasion de me remémorrer de bons et moins bons souvenirs, de lire des histoires différentes, de faire aussi un bilan sur ma vie, de vous faire découvrir mon univers, là où je vis, mes enfants, ce que j’aime.

Je dois remercier les organisatrices de ce défi. J’ai maintenant une liste très longue de blogs auxquels je me suis abonnée. Certains m’ont touchée plus que d’autres et je souhaite continuer à les suivre par le biais de leur newsletter. Pour d’autres, je n’ai pas pu m’y inscrire, je n’ai pas trouvé le moyen de donner mon mail pour recevoir les nouveautés.

Merci à tous les bloggueurs qui sont venus visiter le mien et y ont laissé de très gentils commentaires. 

Bonne continuation à tous et à toutes !

 

riy5xjln_1

 

Une personne qui me manque terriblement

haf3z68m

 

Nous sommes dans la dernière ligne droite de notre 

 

logo-billets-defi-novembre

 

 

 

Ce billet est spécialement dédié à 

Une personne qui me manque terriblement

 

 

Si l’introduction me trouble c’est que je dois parler d’une personne qui est toujours là mais plus aussi proche de moi qu’auparavant.

C’est une personne que je ne nommerai pas mais si elle me lit, elle se reconnaîtra.

La vie nous a éloignées un certain temps, un temps certain. Nous étions là l’une pour l’autre, dans les bons comme dans les mauvais moments. Nos routes se sont à nouveau croisées il y a quelques mois pour finir dans la même commune.

 

J’ai changé, la vie m’a changée et je ne suis plus la même qu’il y a des années. Je dirai même des années lumière.  Je n’y peux rien mais je suis différente et cette différence nous a séparées au fil des mois.

Nous sommes si près l’une de l’autre et pourtant si loin. Dur, très dur de parler de toi, de ce que je ressens tout au fond de moi. Je ne m’étendrai pas plus mais je dois te dire que les années que nous avons vécues loin l’une de l’autre étaient peut-être les meilleures car aujourd’hui, je ne vois plus rien d’autre que le vide.

 

 

8f5f14c5

Ma ville en images

Pour être à jour de mes billets, je dois rattraper le thème n° 22.

 

logo-billets-defi-novembre

 

Comme je n’ai pas trouvé la bannière, je vous l’annonce à ma manière

 

MA VILLE EN IMAGES

 

Depuis janvier 2014, j’ai aménagé dans le village de mon enfance, où je passais très souvent les « grandes vacances d’été » et où vit une partie de ma famille.

Je veux parler de Grenade sur Garonne situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Toulouse.

 

C’est une très ancienne bastide avec au centre du village une halle datant du XIIIè siècle.

 

Halle

 

Tous les samedis matins, la halle abrite le marché local où vous trouverez autant des légumes que des fruits, de la volaille vivante, des stands de mercerie, de boucherie, de fleurs, de produits naturels, de jouets, de pains, des stands de chaussures, de vêtements, etc….

En dehors du marché, les vide-greniers, le carnaval se retrouvent au centre du village, sous la halle.

 

20140405_160842

 

Quand vous rentrez dans Grenade en venant de Toulouse, vous passez devant la Mairie et ses anciennes écoles qui abritent aujourd’hui différentes associations.

 

 

 

20140731_103113

L’Hôtel de Ville

20140731_103844

Les jardins de la mairie qui font face aux anciennes écoles

Statue Alain Marc

La statue  dédiée à notre Champion du Monde Robert Marc, à son fils Alain et à son secrétaire A. Baldy tous les 3 décédés dans un accident de voiture.

Les élus se sont engagés à rénover des bâtiments anciens et à protéger leurs vieilles pierres comme cette porte qui donne sur un petit jardin où les anciens aiment à se retrouver.

PORTE

En traversant le village, si vous y passez de nuit, vous aurez la chance de découvrir notre magnifique halle toute illuminée ce qui permet d’organiser un marché de nuit.

 

halle la nuit

marché de nuit

A Grenade, il est encore des lavoirs comme dans d’autres villages de France ; ils ont été restaurés en souvenir du passé, là où les grenadaines venaient laver leur linge, là où les jeunes en été, aiment à se rafraîchir tout en jouant.

 

Lavoirs

 

En vous promenant dans les rues de Grenade, vous constaterez que certaines rues ont été baptisées du nom d’un jeune soldat originaire de cette commune qui a donné sa vie pour la France.

 

Rue René TEISSEIRE

 

Nous avons aussi la chance d’avoir un ancien moulin au pied de la Save qui traverse notre commune et où les canards ont plaisir à se baigner.

 

La Save

 

Et comme je vous le disais tout est fait pour conserver les vieux bâtiments qui reçoivent des associations comme ici le Centre d’Animation Jeunesse.

 

 

centre animation jeunes

 

 

Je vous conseille d’aller visiter la page officielle de notre commune où vous découvrirez son histoire et son patrimoine ICI.

 

Je terminerai le tour de ma ville en images par une dernière photo de la halle qui est le point central de Grenade et que j’aime beaucoup.

 

20140731_095805

 

Chacun de mes enfants en 3 adjectifs

Pour continuer dans le rattrapage de mes billets en retard, ce soir je dois répondre au thème suivant :

 

Chacun de mes enfants en 3 adjectifs

 

L’aîné se prénomme Laurent. Il est né le 22 mars 1983. Il est 

papa gâteau ou gâteux

bosseur

 

chaleureux

 

 

Ma cadette Céline a failli naître le jour du Réveillon de Noël. Elle est née le 23/12/1984. Pour elle, j’ai passé les 2 fêtes à la clinique et le 1er janvier au matin, entre parenthèses, ma soeur et mon beau-frère m’ont porté une coupe de champagne à la clinique pour fêter la nouvelle année.

Donc pour Céline, je dirai que tu es

perfectionniste,

maternelle,

serviable.

 

 

Il ne me reste qu’à vous parler de Jérémy que je prénomme GG. C’est mon petit dernier qui est plus grand que moi et a 25 ans.

Pour toi, je dirai que tu es

Fonceur

 

Serviable

Chaleureux

 

 

Mais ces 3 adjectifs que j’ai donnés à chacun de vous 3 ne suffisent pas à vous décrire tel que vous êtes. Il y a tellement de choses à dire sur chacun de vous.

 

Le principal est que je vous aime profondément et le plus important est que vous en êtes bien conscients.

 

 

 

Top des 5 blogs que je lis en ce moment.

top des 5 blogs

 

Pour être honnête, je ne peux classer les blogs participant. Comme vous le savez, j’ai été privée de mon ordinateur pendant la semaine.

Sur la tablette, je n’arrive pas à naviguer sur la page Facebook pour lire chaque blog régulièrement.

Donc, ce billet sera le plus court. Je ne vais pas vous donner des noms, ce serait absolument faut.

 

joker-classique

 

 

 

 

8596a0a5

 

L’allaitement maternel et moi

Ouf je rattrape un peu mon retard !

 

Le thème 26 de ce défi de novembre était le suivant

 

allaitement maternel

 

 

Comme certains ou certaines ont déjà dû le lire, je suis maman de 3 grands enfants.

Quand j’ai été enceinte pour la 1ère fois (ça remonte loin, très loin, il y a 31 ans), il était inconcevable  de ne pas allaiter mon bébé. J’ai réalisé en allaitant Laurent que nous ne pouvions être plus proches qu’en dehors de ma période de grossesse. J’ai eu la chance de pouvoir le faire jusqu’à l’âge de 6 mois. Heureusement, car à l’âge de 5 semaines, mon bébé souffrait d’une sténose du pylore (La sténose du pylore est une maladie du nourrisson. Elle touche le muscle du pylore, situé dans la partie basse de l’estomac : le muscle augmente de volume « alors appelé l’olive pylorique », créant un obstacle pour la vidange gastrique).

Donc le chirurgien décide de l’opérer. A l’annonce de cette opération, j’étais carrément perdue. Je me disais que ce n’était pas possible qu’on puisse opérer mon bébé de 5 semaines. Impossible pour moi de quitter la clinique. J’ai été très choquée, j’ai gardé de cette annonce un très mauvais souvenir. J’ai été tellement paniquée que les infirmières étaient persuadées que je perdrais mon lait. 

Heureusement pour moi, le fait que j’allaite mon bébé qui venait d’être opéré a été un atout dans son rétablissement.

J’ai pu nourrir Laurent jusqu’à l’âge de 6 mois. Si j’avais pu, j’aurai continué beaucoup plus longtemps mais mon médecin traitant m’a fait peur en me disant qu’il allait mettre les dents et que ses tétées me feraient sans doute souffrir.

A la naissance de mon 2ème bébé, j’ai décidé également d’allaiter Céline sachant combien l’allaitement est une chance de plus que nous offrons à nos bébés en leur transmettant nos anticorps (j’espère que je ne dis pas de bêtises).

Comme Laurent et Céline n’ont que 21 mois d’écart, je n’ai pas pu allaiter Céline aussi longtemps que son frère qui était une grosse canaille et me faisait les 100 coups pour attirer mon attention. Il y avait là un petit peu de jalousie pendant le moment de la tétée.

Pour mon 3ème enfant, Jérémy, j’ai remis ça. Je trouvais tellement de plaisir à sentir mes bébés contre ma peau, à les regarder apprécier ce moment de proximité que je ne pouvais pas ne pas l’allaiter. Et puis c’est tellement plus simple, plus pratique d’allaiter. Pas besoin de bibis, de les stériliser, d’acheter du lait maternisé. Malheureusement, la fatigue d’une 3ème césarienne et peut-être aussi parce que ça devait être comme ça, je n’ai pu allaiter Jérémy que la 1ère semaine de sa vie.

Alors je dirai que OUI, je conseille l’allaitement maternel . J’ai éprouvé tellement de plaisir que si j’avais eu d’autres enfants, j’aurai à nouveau tenté l’expérience.

 

 

Chest feeding

 

 

 

Mon niveau de geeckerie

logo-billets-defi-novembre

 

 

mon niveau de geeckerie

 

 

 

Pour faire court car j’essaie de rattraper mon retard pour finir à temps, (j’ai 3 jours de retard pour ce billet), je dirai que je suis geeck de l’informatique et de toute nouvelle technologie.

Je suis perdue comme cette semaine si je n’ai plus accès à mon ordi et surtout internet .

Voilà, je suis une accro. J’ai été sauvée car j’ai une tablette mais elle ne permet pas de faire tout ce que l’on désire comme l’ordi.

 

drx82pl0

 

 

La blogosphère c’est…..

logo-billets-defi-novembre

 

La blogosphère

 

Rien que le mot sphère signifie pour moi immensité. Donc « blogosphère », je dirai que c’est dans l’immensité de notre monde, le croisement de tous les blogs.

Ils sont différents, traitent de sujets complètement à l’opposé parfois. Les uns parlent de leur vie, d’autres de leurs loisirs, de leurs activités, de leurs expériences, de leurs animaux.

D’autres peuvent se servir de cette plateforme pour communiquer avec des bloggueurs ayant les mêmes goûts de lecture, d’art, etc… Certains nous permettent aussi de nous perfectionner dans des activités différentes comme le tricot, le crochet, la couture…

Pour ma part, je me demande ce que nous ferions si internet n’existait pas et si nous n’avions aucun moyen de communiquer avec les techniques modernes.

On se rend compte, enfin moi je l’avoue, que dès que mon ordi plante, ou que le réseau rame, je peste, je n’ai plus accès aux plateformes des réseaux sociaux. Je me sens perdue. Je ne peux plus écrire sur mon blog.

J’essaie d’occuper mon esprit, mes 10 petits doigts mais même la tablette ou mon portable ne me suffisent pas. 

La blogosphère me permet aussi de participer à ce défi sans qui je n’aurai pas pu communiquer avec des bloggueurs vivant à des milliers de kilomètres, de découvrir leur vie à l’étranger.

Merci, oui un grand merci à ceux qui nous donnent la chance d’agrandir notre petit monde et de créer de réelles amitiés.

 

by5f4poh