Collier R & B

 

 

Mon 1er essai de ce matin m’a procuré beaucoup de plaisir à réaliser mes boucles d’oreilles. Quand vous aimez une activité, vous avez bien entendu l’envie de la pratiquer à nouveau. Je peux comprendre les accros de certaines activités, quelles soient sportives, décoratives, manuelles comme le tricot, le crochet et la couture. Alors moi, j’ai envie d’apprendre à utiliser de différentes manières la pâte polymère.

Donc cet après-midi, j’avais le choix entre plusieurs activités : la couture, le crochet ou la fimo. Et bien, j’ai choisi la dernière.

J’ai d’abord réfléchi à la réalisation de nouvelles boucles d’oreilles en forme de feuilles d’arbre. Mais comme je n’ai pas tout le matériel nécessaire, j’ai changé d’optique pour un collier sur fil élastique avec des boules de couleur uni et marbrées.

La difficulté pour réaliser  mes boules c’est qu’elles soient rondes et identiques. Chose  impossible pour moi pour l’instant ; je n’ai peut-être pas la technique pour obtenir un résultat impeccable. Donc comme ce collier m’est destinée, la perfection n’est pour l’instant pas ma priorité. Pour ne pas avoir un collier trop uniforme avec uniquement des boules rondes, j’ai intercalé des petites de couleur blanches et celles en 2 couleurs, je les ai transformées pour obtenir des petits boudins.

Pour éviter que les trous ne se referment pendant la cuisson, j’ai laissé les piques en travers ce qui m’a permis aussi de les manipuler plus aisément.

Un résultat en photo de l’avant-cuisson vous donnera une petite idée du futur collier !

Fin d’après-midi, les boules sont retirées du four pour le refroidissement avant de les vernir. C’est là que j’ai commis une grosse erreur car j’ai voulu les plonger avec leur support dans le vernis. Mal m’en a pris car en fait, j’ai eu beaucoup de mal pour certaines à retirer la pique. En fait, la prochaine fois je les vernirai au pinceau.

Le temps de séchage respecté pour le vernis et après beaucoup de temps à retirer la pique, j’ai enfilé mes boules et boudins sur le fil élastique. Pour ce 1er collier, je n’ai pas les accessoires pour le fermoir donc ce sera un simple noeud.

Petit ras de cou qui va me procurer du plaisir et de la fierté à le porter.

1er essai

Ca y est, c’est le jour J ! Un peu de temps libre pour moi pour me lancer dans cette nouvelle activité qu’est la fimo. Mais avant tout, je prépare mon matériel : cutter, support plastique, pâte fimo de deux couleurs, supports pour mes pendentifs oreilles. Comme je suis une accro du violet, j’ai décidé de l’associer au blanc pour confectionner des bijoux marbrés.

J’ai revisionné des tutos avant de commencer car quelques conseils ne sont jamais inutiles.

2 pâtes donc : violet et blanc. Voilà donc mes deux boudins de couleurs coupés. Avant de les prendre pour les malaxer, j’ai suivi les conseils du tuto et j’ai donc enfilé une paire de gants pour ne pas laisser d’empreintes sur mes boudins.

Je suis un peu maladroite, mes mains tremblent mais l’envie de créer mes propres bijoux est plus forte que tout.

Je croise mes deux boudins pour n’en faire qu’un. Puis j’ai formé une boule donc j’ai fait des petits morceaux qui seront à nouveau malaxés en boules.

Aujourd’hui, pour la 1ère fois, j’ai fabriqué deux paires de boucles d’oreilles. Voici la réalisation avant la cuisson

En suivant les conseils du tuto sur la cuisson, je programme donc mon four pour le préchauffage à 130°C. Le temps de peaufiner mes 2 paires de boucles et me voilà prête pour les enfourner pendant 15 mn car pour les petits objets, il est conseillé de ne pas les laisser cuire 30 mn comme pour la majorité des objets en fimo.

L’alarme de mon téléphone sonne et voilà, je retire du four délicatement mes bijoux et les dépose sur une surface lisse. J’attends qu’ils refroidissent avant de les plonger dans le vernis qui leur donnera la brillance définitive.

Tadam ! Qu’est-ce que vous en pensez ? J’ai besoin de m’améliorer tout en créant des bijoux plus peaufinés. Je n’ai pas investi beaucoup dans l’achat des accessoires et je constate après avoir regardé les tutos qu’il en existe une foule impressionnante autant pour les colliers que pour les bracelets et bagues.